AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sans te douter de ce qui allait se passer tu t'es approcher [PV Akh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sacha Mckee



Messages : 43
Date d'inscription : 13/06/2010
Age : 25
Localisation : In your Ass dude!

MessageSujet: Sans te douter de ce qui allait se passer tu t'es approcher [PV Akh]   Lun 14 Juin - 16:46

<

« Personne ne saurait en finir. On peut changer de souffrance. On ne peut supprimer la souffrance. »



Un réveil assez banal, en effet, ce même plafond blanc vide et sale. Encore cette même sensation de satisfaction. J’avais touché le gros lot, la nuit dernière je m’étais tapé un petit Yakuza afin qu’il me donne des infos sur son patron. Résultat j’avais appris que l’un des bras droit du son grand patron avait une forte attirance pour les dites « lopettes », et les jeux à tendances sadomasochiste. Donc j’allais me faire un plaisir avec celui là contre quelques informations, que j’aurais bien évidement soutirer avec discrétion et grâce. Mais bon avant ça je devais me refaire une beauté, j’avais un peu de mal à marché, après tout une soirée assez « olé olé ». Ce type était un gros pervers, derrière ses airs macho se cache une pute soumise assez chaude de la raie… Résultat de cette nuit j’étais épuisé et j’étais aussi couvert de petites scarifications, décidément ce mec était très chaud et très tordus, à croire que beaucoup de gens travaillant chez les Yakuza, sont de grand malades. Enfin bref il était 14h00, et je n’avais nullement fin, je pensais déjà à ma prochaine mission de se soir, mais avant cela un petit tour a l’infirmerie histoire de soigner et penser ces petites marques. J’avançais dans une tenue qui n’était pas franchement recommandé dans le monde dit « normal », j’étais torse nus vêtu d’un simple jeans délavé troué au niveau des fesses, une vrai petit pute, mais bon j’adorais les regards vicelard et remplis d’idée malsaines quand on m’observait. Et c’était partit pour un défilé de roulage de cul histoire d’être sur que pour le peu de gens qu’il y avait ici.
J’étais enfin devant la porte de l’infirmerie, à cette heure ci les entrainements n’étaient pas terminés et donc il n’y avait aucun risque de croiser quelqu’un maintenant. Du moins c’est ce que je pensais, j’entrai donc d’un pas rapide, histoire de ne pas croiser de monde dans mon état, je pris quelques cotons du désinfectant et des bandages et je posai mon royal fessier sur un lit. J’avais l’habitude d’être toujours en petit tenue dans ma chambre, donc pourquoi changer mes bonnes habitudes dans cet endroit où il n’y avait personne. Résultat, j’étais nus et entrain de soigner mes petites «marques d’affections » ça piquait un peu s’te merde résultat un petit « Aie ! » venait de rompre le silence que nous offrait cette pièce.
Une fois ma petite affaire terminé, je partis a la fenêtre fumer une cigarette, j’étais tout nus mais bon on ne voyait rien de par cette dernière, la chose la plus drôle aurait été que quelqu’un soit cacher sur un lit derrière les rideaux qui servait a délimiter les espace ‘malade’. Mais ne sait-on jamais…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/jeanpaulsedric.gerodon#!/jeanpaulsedric.
Akh Naseho

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 13/06/2010
Localisation : Qu'est ce que ca peut te foutre...

MessageSujet: Re: Sans te douter de ce qui allait se passer tu t'es approcher [PV Akh]   Mar 15 Juin - 19:41

Ah putain , ce que ça l'gonfflait!!! Il lui explosa la joue d'un coup de crampon retourné et retomba nikel sur ses pieds, se mordant la lèvre sous la douleur. Ca l'énervait! Pourquoi fallait-il toujours qu'il en prenne plein la gueule? Et il l'avait pas loupé ce crétin. Un bon colosse de deux mètres, qui n'avait rien à faire dans le lycée, qui cherchait à trouver un élève pour lui faire la face. Sauf qu'il tomba d'abord sur Akh , vénérable surveillant poisseux , qui lui dit trés gentiment de repartir dans son trou à rat pourri , ou bien il allait lui apprendre la vie à ce gros lourdeau. A pour sur , il lui apprit , mais il écopa aussi de plusieurs coups et douleurs non oubliables.

Il toucha son flan , qui saignait d'un coup de couteau mal placé. Mahhh! Manquait plus ça. Il avait déjà la gueule défoncé, maintenant , maintenant voila qu'il fuyait de partout comme une passoire. Il regarda la couleur du sang. Bon , c'était pas franchement grave, mais le temps qu'il aille jusqu'à l'infirmerie, il avait dejà perdu un bon paquet de sang. Ah mon dieu , le petit poucet maintenant. Suivez moi et executez moi , je suis faible!! Un gros panneau "tabassez moi bande de connards" .

Il poussa la porte de l'infirmerie en gémissant , à moitié en bouillie, et s'affala lourdement dans un lit en gueulant comme un buffle , avant que sa voix se soit etouffé dans un coussin , à la base propre, et enfin , bien degueulasse de marque rouge. Peinture instantanée viens à moi! Ah ça fait mal !!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha Mckee



Messages : 43
Date d'inscription : 13/06/2010
Age : 25
Localisation : In your Ass dude!

MessageSujet: Re: Sans te douter de ce qui allait se passer tu t'es approcher [PV Akh]   Mer 16 Juin - 18:28

J’étais bien posté sur la fenêtre, fumant ma cigarette menthol et laissant échapper un nuage de fumée grisâtre. C’était agréable et reposant, mais hélas ma tranquillité allait être bouleversée. Il y avait un respiration forte derrière la porte, au début j’avais penser qu’on me matais à travers le trou de la serrure, je comptais finir ma clope, pour ensuite lui donner de quoi regarder (quelle pute !!! je l’aime !!! je précise que j’écris alors que je suis défoncé donc faudra pas chercher si ça par loin mouhahahah). Mais non c’était un mec, bien amochée, décidément je ne comprenais pas comment on pouvait se battre alors que coucher avec des gros porcs dégueulasses afin d’avoir tout ce que l’on voulait. Mais bon chacun était libre de mener sa petite vie tranquille du moment qu’il y trouver satisfaction. (Tu connais la blague de la blonde a couette ?). Ce type hormis le fait qu’il pisse le sang comme une boite de concentré de tomate percer, avait l’air très séduisant et pour être honnête j’aurais pu le sauter sans rien avoir en retour. Quoi qu’il en soit, j’avançais lentement vers le matelas pris les draps et m’enroula dedans comme pour faire une toge a la romaine. (hey ouais il veut pas se rhabiller xD) Avant de me retourner vers lui pour pousser une légère gueulante.

« Dit moi, tes parents ne t’on jamais apprit a frapper au portes avant d’entrer !? Non mais c’est quoi ce mec qui se croit tout permis ! On peut même plus être tranquille quoi ! t’chier »

Je me stoppais soudainement, pourtant j’avais envie de l’énerver, après tout beaucoup de mec une fois énervé avait des pulsions sexuelles. Mais ce n’était pas pour cela que j’avais soudainement souffert de mutisme. Il pissait le sang s’pauvre type ! J’avançais d’un pas lent en soupirant, prenant quelques pansements, compresse et une grande bouteille de désinfectant. Mais bon il fila s’allonger dans un lit pour mettre un cousin sur sa tête, je dois avouer que j’ai pensé qu’il voulait s’étouffer vu qu’il devait pas mal souffrir. Mais non, il avait encore de l’humour vu ça phrase…

« Ah ça fait mal
Sacha : En même temps tu croyais quoi crétin ? Que tu allais te sentir bien … Ah ces mecs violent qui ne réfléchissent jamais… »


J’étais au pied de son lit, j’avais posé le matériel sur la table de chevet.
« Bouge pas je vais soigner tout ça. »

J’enlevais doucement le cousin de son visage, et de près il était encore plus attirant qu’avant. Mais bon ce n’était pas le moment de penser a ça. Je pris une paire de ciseau et dit avec un sourire narquois.

« Désolé mon gars, mais on va devoir couper s’te chose qui te sert de ‘’haut’’ si tu veux que je te soigne correctement »

Génial, c’était une bonne occasion de le voir torse nus ce petit. (ps : la blague de la blonde la réponses est : une blonde a couette c’est une tailleuse de pipe a poignets, voilà =p)


Dernière édition par Sacha Mckee le Sam 19 Juin - 14:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/jeanpaulsedric.gerodon#!/jeanpaulsedric.
Akh Naseho

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 13/06/2010
Localisation : Qu'est ce que ca peut te foutre...

MessageSujet: Re: Sans te douter de ce qui allait se passer tu t'es approcher [PV Akh]   Sam 19 Juin - 14:21

Il ferma un oeil , le corps on ne peut plus endorlori et mordit le coussin , pour faire sortir toute la douleur nerveusement encaissé depuis le départ et gueula un bon coup un " DOCTEUR!!!!!!!!!!!!!!" , qui franchement ne ressemblait pas du tout à ça , mais pouvait-il l'en blamer, vu son état mental et physique. La douleur l'énervait. Elle le rendait outrageusement vulgaire et primitif dans ses impulsions, et alors. Le premier qui approcherait prendrait sur la gueule, ce serait un parfait alibi , et puis on était dan sune infirmerie , alors au diable les limites de violence, tout était à proximité.

Alors qu'il se croyait seul , il vit la tete d'un autre mec arriver et une mec lui choppa son coussin , libérant le deuxieme oeil et lui donnant une vision bien étrange. Oh ça y est c'était la fin , il se mettait à voir des choses monstrueuses, des hallucinations foudroyantes et ... ah putain lé sénat romain à poil ? Merde, César dans sa jeunesse. Il était brun Caesar? Depuis quand , et puis un romain , c'était pas sensé ne pas chlinguer la nicotine ? C'était quoi ce délire. Akh , se recula un peu , avec des yeux ronds comme des billes, mais la douleur le stoppa net et il gémit , en se récrasant sur le lit , dont il avait tout dégueulassé.

" T'es qui toi ? DOCTEUR!!!!!!! PUTAIN Y'A Personne dans ce bled!!!!" hurla-t-il , s'égosillant comme un abruti , quitte a se bousiller les cordes vocales.

Et l'autre qui lui découpait le tee shirt? Caesar était un violeur? Et il n'aimait pas son regard de belette obcène à celui là, quand brusquement les ciseaux touchèrent la plaie et Akh ne put s'empecher de frapper le brun.

" Putain , mais fais gaffe ...ahnnnnn..."

Il se rallongea , plus de force que de gré et pria les dieux pour que l'autre couillon ne lui coupe pas l'intestin grêle , brayant encore une fois l'aide du médecin , absent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha Mckee



Messages : 43
Date d'inscription : 13/06/2010
Age : 25
Localisation : In your Ass dude!

MessageSujet: Re: Sans te douter de ce qui allait se passer tu t'es approcher [PV Akh]   Mar 22 Juin - 17:36

" Putain, mais fais gaffe ...hannnnn..."


Aie, mais il était fou ce mec, depuis quand on tape sur la
gueule des gens qui veulent vous soignez. Décidément il avait beau être mignon
c’était un gros con. Au diable ses problèmes il m’avait ouvert la lèvre, donc
il fallait que je soigne ça et assez rapidement si je ne voulais pas garder une
marque immonde sur mon beau visage… J’avançais vers la trousse à pharmacie, en
lui adressant la parole.


« Tu sais, que c’est pas très poli de coller un poing
sur quelqu’un qui s’apprête a te soigner… décidément ces mecs violent
sont tous aussi cons les uns que les autres ! »


Quand j’ai vus mon reflet dans la glace, j’ai pu comprendre
pourquoi ce type m’en avait collé une. La façon dont d’étais vêtu laisser
grandement a désirer. On ne voyait nullement mes formes a travers ceci. Je
retournais vers lui fermant le rideau afin qu’il ne me voit pas me changer et
remit mes habits. Ah ça faisait du bien de se sentir « normal ». Je
sortis mon paquets de cigarettes, et m’en alluma une, malgré les gémissements
de l’autre violent, je ne bougeai pas,
après tout il m’avait cogné donc il pouvait bien attendre quelques minutes, ou
du moins normalement. Car bizarrement ce type m’intriguait. Comment s’était-il
retrouvé dans cet état !? Car malgré le fait que ce campus soit un peu spéciale,
de là à être complètement amoché. C’était bizarre.


Rah et puis merde, il m’obsédait résultat je n’avais même
pas terminée ma clope que je retournais le voir.


« Alors écoute moi bien maintenant, je vais te soigner
tout ça, tu m’en recolle une encore une fois et je te jure, que tu pourras dire
adieux a ta paire de roubignoles compris !? »


Afin de m’assurer qu’il avait bien compris le message et
que j’en étais capable je sortis un petit poignard que je posai sur la table de
chevet, afin qu’il puisse le regarder. Je commençais mon petit travail en m’occupant
de désinfecter puis de penser ces vilaines plaies. J’avais maintenant finis
tout ça, et heureusement pour moi tout ce passa bien, hormis le fait qu’on
aurait dit qu’il était drogué vu le nombre de conneries qu’il pouvait débiter a
la seconde…
Et en tant que bon « beni oui oui », je resta a
ses coté afin de m’assurer qu’il n’y a pas de complications… j’avais même fermé
la porte de l’infirmerie afin d’être sur qu’il ne soit pas déranger et qu’il guérisse
vite, histoire d’être de retour chez moi dans les plus bref délais …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/jeanpaulsedric.gerodon#!/jeanpaulsedric.
Akh Naseho

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 13/06/2010
Localisation : Qu'est ce que ca peut te foutre...

MessageSujet: Re: Sans te douter de ce qui allait se passer tu t'es approcher [PV Akh]   Mar 29 Juin - 9:05

Akh le regarda s'éloignait , et râla , tout seul , en pensant qu'il allait finir par lui foutre plus que son point. Rah , on n'avait pas idée de lui planter à moitié les ciseaux dans la plaie et il sentait encore l'electricité dû au coup , lui remonter jusque dans les reins. Il reprit calmement sa respiration et gueula :

" Docteur !!! Putain vous entendez que je creve ou quoi? Je dois retourner bosser bordel !!!"

Il allait en référer au boss. L'incompétence de ce personnel medical était grave, sachant que c'était un lycée trés violent , ils pourraient au moins assurer une permanence ...>< Il le revit venir à lui et sa menace le fait sourire . Mais bien sûr. S'il espérait l'effrayer de la sorte, c'était un peu foiré aprés ce qu'il venait de prendre dans la gueule. Il l'observa et observa surtout ses mains.

" Et toi , si tu me refais le coup de j'te plante à moitié , je te flingue ... " dit-il calmement en sortant son flingue ou il ne restait plus que deux balles, et lui colla fermement sur la tempe, le fixant sérieusement , en enclencha le percuteur, jusqu'au moment où la douleur lui fit perdre connaissance.... ET le voila au joli reve du ... un sursaut et il se redressa sur le lit...net , en sueur et complètement paumé , avant de sentir une douleur lancinante et de se recoucher illico en gémissant. Il avait envie d'un infirmier et d'une putain de dose de drogue dans le sang pour faire passer la douleur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sans te douter de ce qui allait se passer tu t'es approcher [PV Akh]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sans te douter de ce qui allait se passer tu t'es approcher [PV Akh]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» Elèves sans frontières, malades sans frontières
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Man'zen School : l'antre des délinquants :: Man'Zen School: l'antre des délinquants :: Secteur médical :: Infirmerie classique-
Sauter vers: