AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cours privé anti-arrogance (Pv Siegfried)

Aller en bas 
AuteurMessage
Le Parrain I
Admin
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 36
Localisation : Si tu me vois , c'est que visiblement tu es trés mal barré.

MessageSujet: Cours privé anti-arrogance (Pv Siegfried)   Dim 6 Juin - 11:15

Notre chère Parrain I , dont le nom restait pour le moment inconnue avait reçu un billet doux d'un des surveillants, au sujet d'un élève de première année, aux capacités particulières, mais qui faisait preuve d'un certain problème de discipline et qui avait visiblement un soucis avec le réglement , sur la partie " on ne porte pas d'armes dans l'enceinte du lycée, hors mis dans les cours réservés à cet effet" .

Encore un qui allait lui rire au nez parce qu'elle était une femme, et parce qu'il ne faisait à leurs yeux pas le poids. Mais ils avaient oublié une chose... Si elle gérait cette établissement , surtout dans la partie combats, ce n'était pas parce qu'elle avait une spécialité épluchage d'oeufs durs... Pathétiques petits merdeux , elles allaient les dresser, encore une année de plus, et l'année suivante serait pareille, mais elle aimait ça.

Vêtue d'un treillis kaki , rangers aux pieds serrées, et d'un débardeur noir, elle franchit calmement la barrière qui menait au terrain vague, sans cours à cette heure. Dix huit heures, les cours venaient de se terminer, les élèves étaient soit partis aux dortoirs soit avait quartier libre, ou des cours optionnels en soirée. Elle , elle allait comme toujours se taper l'éducation d'un petit rat de la société. Non pas que ça lui déplaisait , mais tout de même. Sans compter qu'il allait pleuvoir.

Ses crampons épousaient lentement les herbes du terrain défoncé par les cours d'explosifs, et elle arriva enfin , aprés cinq bonnes minutes de marche, au parcours du combattant , en partie sous un sous bois, équipé de multiples obstacles, cordes , filets et autre matériel pour les faire souffrir d'effort. Elle en avait tellement l'habitude de ce terrain, ça en devanait presqu'une formalité. Elle s'assit sur un tronc qui devançait la tranchée aux barbelets, et ajusta son bracelet de cuir noir, avant de sortir une clope et de se l'allumer , la pluie commençant à tomber doucement , en averse pluveuteuse, rien de méchant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manzenschool.forumlux.net
Siegfried Oslow

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 05/06/2010
Localisation : Surement entrain de dormir sur un toit.

MessageSujet: Re: Cours privé anti-arrogance (Pv Siegfried)   Dim 6 Juin - 12:09

« Pwouah Pwouah HeaaaadShoooot ! »

http://www.deezer.com/listen-626412

Le tête est propulsée hors de l'axe du corps, le sang gicle, telle une fontaine, le deuxième homme, se voit arrêté dans sa course par une balle logée en plein cœur. Simple, net, précis. Une balle en plein poumon, une autre placé dans le fois, alors qu'il prends une position improbable et tire, tel un pro', entre les deux yeux. Le jeune homme sourit... Toujours aussi douée avec ses deux joujoux.

Score total : 10 000 000
Record battu !
Veuillez entrer vos initiales:
"LKS"


L'écran s'éteint, alors qu'il range les deux pistolets dans leurs gaines, sur la borne d'arcade. Alors qu'autours de lui, la foule s'émerveille, il avait battu le records du champion régional, tout cela avec une pièce de 20 yens, une partie, et un peu de coca ! C'était tout juste incroyable à leurs yeux, mais assez banale pour Sieg'. Situation monotone, celle ou il s'installait dans une nouvelle ville, faisait le tour des salles, et battait inlassablement les meilleurs scores de chaque first person shooter. C'était pour rien qu'on l'appelait « Lucky Shoot ». L'un des meilleurs tireur d'élite de la profession, pouvant vous dégommer une pièce de 10 yens à une distance de 50 pieds. Et il était borgne, de surcroit !
Enfin bref, il était pour lui de se rentrer à l'académie, il avait rendez vous (tout de suite tu t'imagine quelque chose de classe avoue ! ), avec la directrice de l'école de mafieux (et là franchement, tu te dis que c'est un beau gosse hein ! ), pour une petite séance privée (là, tu l'envie trop non ?), et surtout, disciplinaire... (là, d'un seul coup, il pue, non ?!).
Se dirigeant vers le parcours du combattant, un simple baggy treillis et un débardeurs blanc de type « marcel », sur le dos, il réajuste sa ranger droite, alors que le jeune norvégien arrive bientôt au point de rendez vous. Ayant laissé son « tube a dessin » dans sa chambre, il n'avait prit qu'un seul beretta, caché dans sa botte. Zieg' ne se séparait jamais de son précieux petit jouet, sinon, de une, il se sentait tout nue, de deux, sans défense, et de trois, il avait horreur de ne pas sentir le contact du métal sur sa peau ! Bref, une lucky strike vint finit sa course entre ses lèvres, tandis qu'il réajuste son cache œil, laissant quelques instant visible la cicatrice qui barrait son globe oculaire Attendant la prof', il ne la remarqua pas tout de suite, si bien qu'en la cherchant, il lui exposa son dos, ou elle pouvait remarquer, sur les épaules, le tatouage, ainsi qu'en partit, par transparence du marcel. Sentant une présence, il se retourna d'un seul bloc, son yeux électrique se plantant dans le regard de glace de la jeune femme.

« Madame, c'est un plaisir, bien que les circonstances ne semble s'y prêter. »

La sous estimer ? Jamais ! Il la connaissait de « nom », la directrice sans nom de cette école, et ce n'était pas une tendre. Lui manquer de respect, encore moins, lucky shoot n'était pas suicidaire ! En attendant, sourire charmeur, tandis qu'il éjecte un peu de fumée, remettant la cigarette à sa place. Attendant la sentence.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Parrain I
Admin
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 36
Localisation : Si tu me vois , c'est que visiblement tu es trés mal barré.

MessageSujet: Re: Cours privé anti-arrogance (Pv Siegfried)   Dim 6 Juin - 13:57

Elle le vit arrivé , la pluie l'évitant un peu grâce aux branches au dessus d'elle. Un sourire sadique et carnivore s'afficha sur ses lèvres pâles , et elle se leva , passa une main pour mettre une grosse meche un peu en retrait de son propre visage.
Interessant... autant physiquement que mentalement semblait-il... Il avait l'air d'un caïd, mais un peu paumé et en manque d'entrainement pour ne pas l'avoir remarqué avant. Si elle avait voulu , rien que les trois secondes où il lui avait tourné le dos, elle aurait eu le temps , de le plaquer au sol , et de le saigner, le genou sous la colonne, mais bon , elle n'était pas là pour un effacement , mais pour un dressage, ou un apprentissage.

Elle se leva clope aux lèvres , déjà bien consumer, et l'ôta calmement , la laissant se taper doucement entre son index et son majeur la taquinant de son ongle de pouce verni . La pluie naissante sur le corps de ce mec n'était pas négligeable, et il fallait bien l'avouer , elle se rinçait l'oeil avec un petit sourire, prédatrice, prête à lui faire la misère, dés qu'il fera un mauvais pas. Elle fit doucement craquer sa nuque, et éjecta son mégot dans la terre d'un trou qui commençait à devenir boueux. Les gouttes se firent plus présente.

" Une tête brulée polie et respetueuse? Que fais tu ici alors ?"


Sa ceinture retenait un couteau en céramique de mercenaire à double lame, et d'une lame d'un bon vingt centimètres de long. On n'était jamais assez prudent. Elle ne ferait jamais l'erreur de sousestimer l'autre en face, mais elle savait que la seule personne a avoir toujours eu le dessus sur elle , c'était son père. Même son mari ne réussissait pas. Elle s'approcha de lui , et le prit calmement par le bras pour le pousser doucement pour le moment , contre un tronc horizontale a une hauteur de 1mètre 30 à peu prés.

" Pose tes mains dessus. Fouille au corps , t'as pas le choix.
"

Il le plaqua au tronc , ses mains de chaque coté de son bassin. Son visage était fermé depuis quelques secondes, elle prenait ça au sérieux, sans intention de le ploter. De toute façon , il était bien foutu , pas la peine de toucher pour visiter. Il passa ses mains aux ongles aiguisés sur ses épaules glissants , pour controler les rebords du tee shirt , puis descendit sa main sur le dos, et l'autre sur le ventre, découvrant chaque forme. Pas mal le gosse. Elle haussa juste un sourcil quand sa main rencontra les abdos, mais bon , en vieillissant il serait encore mieux certainement. Ses doigts évitèrent l'entrejambe, quand même allons, mais elles passèrent quand même sur ses fesses, sur ses deux cuisses, intérieur et exterieur , et l'une de ses mains se stoppa sur un bosse le long de son mollet, prés de sa cheville. Elle souleva sans pudeur le baggy et sortit l'arme , lui en donnant un coup sur le bas dos , le regard tueur , et le retourna séchement , lui plaqua le cul contre le tronc et lui passa le berreta sous le nez, pour finalement la jeter au loin dans la boue, le fixant toujours .

Il lui choppa le menton pour qu'il maintienne le regard et dit trés calmement , peut être trop.

" Tu pensais faire quoi avec ça?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manzenschool.forumlux.net
Siegfried Oslow

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 05/06/2010
Localisation : Surement entrain de dormir sur un toit.

MessageSujet: Re: Cours privé anti-arrogance (Pv Siegfried)   Dim 6 Juin - 15:14

Holy Shit !

http://www.deezer.com/listen-626407

Curieuse tentatrice. Belle, mais épineuse, c'est ainsi qu'elle était n'est-ce pas ? Il ne faut jamais se fier aux apparences. Elle le savait, lui également. Pourtant, en cet endroit reculer, il lui semblait que la notion était à présent obscure dans son esprit. Il fallait pas voir à vouloir le dominer a tout prix, sans en peser les lourdes conséquences. Même s'il ne payait pas de mines, du haut de son mère 78, avec ses dix neuf ans, il avait une expérience peu commune, et c'était un véritable tueur à gage, capable de vous tuer avec une fourchette. Ou même un pic à fondue, ou une spatule pour les crêpes. Il s'allume une énième clope, alors qu'elle l'interpelle, du fait de ses mots parfaitement ajustés. Savoir joué d'un registre de vocabulaire particulier faisait aussi parti de ses attributions. Du coup, elle semblait plus enclin a la gentillesse, enfin, semblait, seulement.

" Une tête brulée polie et respetueuse? Que fais tu ici alors ?"

Un petit rire, fin et discret, s'échappe de ses deux lèvres vermeil légèrement entre ouverte alors qu'il penche la tête sur le côté droit, très légèrement. Sa voix s'élève, tout autant gracieuse que pour la dernière phrase , parfaitement ajusté.

« Qui a dit que la politesse et le respect n'allait pas avec cette sorte de rébellion que l'on me dit effectuer ? »

Nouveau regard quasi charmeur. Lui, de la gamme seduce ? Non, mais devait-il forcement être un bourrin sans cervelle, inconscient de se charmes ? Le règlement ? Vu la rigueur avec laquelle il semble le suivre, ont peut très bien s'imaginer qu'il n'aime pas se cantonner a quelques lignes écrites sur du papier. Cependant, et là, réside toute la complexité du jeune homme, derrière cette sorte de séduction, il y avait cette pointe d'ironie, de certitude, d'arrogance, extrêmement désagréable. L'énerver était une mauvaise idée ? Mais si cela faisait parti de son plan ? Passons.

Se faisant bousculer, il se rattrapa tant bien que mal à un tronc d'une faible hauteur. Se retrouvant cambré, la directrice lui annonça une fouille au corps. Oh, si vite ? Mais voyons, je ne suis pas un homme facile ! Pour qui le prenez vous ? Pour celui qui couche dès le premier soir ? Cela serait très mal venu de votre pars que de penser cela ! Enfin, pour le moment, il se délecte des mains féminine qui touche son corps. C'était un plaisir parfois rare, autant en profiter, ne trouvez vous pas ? Elle même en profita pour lui piquer sa cigarette, alors qu'elle venait à peine de finir la sienne... Mais c'est alors qu'elle tomba sur le beretta du jeune homme.

" Tu pensais faire quoi avec ça?"

Il ne l'écoutait déjà plus, le beretta... Dans la boue ?! Mais elle était folle ou quoi ??? Non mais sérieusement, son vieille ami de tout les jours, qui ne l'avait jamais quitté... Si maltraité ? Il ne pouvait pas en supporter plus, alors que la parraine lui tenait le menton, sa voix s'élèva, d'une langue tout sauf japonnais, en italien, pour être précis.

« On sait bien pourtant, qu'il ne faut jamais enlevé son canon à un tireur... »

Alors que, tordant légèrement la mains de la femme, il ne se libère en se conventionnant, récupérant le flingue en effectuant un roulé boulé, enfin roulé sauté plutôt. Un seul coup partit, alors que sa posture, était tout sauf habituelle. Les jambes plié, a peine retourné, son bras dans la direction de la parraine... Qui ne mettra pas longtemps à voir que sa cigarette (enfin, plutôt SA cigarette à lui), ne fumait plus, coupé en feux par une balle ajustée, à la perfection. Toujours dans un italien plutôt banale, sa voix claqua, grave, changée.

« Ce genre de chose... ? »

Il croyait pourtant que les parrains se renseignaient sur les nouvelles recrues...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Parrain I
Admin
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 36
Localisation : Si tu me vois , c'est que visiblement tu es trés mal barré.

MessageSujet: Re: Cours privé anti-arrogance (Pv Siegfried)   Dim 6 Juin - 18:51

La jeune boss plissa un oeil à la torsion de main et le laissa aussi s'échapper, son regard suivant la vitesse, la souplesse et les accrobaties du jeune homme. On allait voir si ce qu'on disait été vrai. Si c'était le cas, elle se ferait un plaisir de le former elle même et de le racheter à celui à qui il avait signé un contrat de promesse pour la fin de ses études.

Son regard de rapace se planta sur le gosse, qui récupéra son flingue et par une série de gestes maitrisés, se retourna et lui décapita sa clope, sans même qu'il ne bouge ou n'éprouve une quelconque once de peur. Alors c'était vrai. Ce gamin avait de l'or dans les doigts. Elle loucha deux secondes sur sa clope et la prit dans ses doigts délicats, haussa un sourcil , le faciés un peu blasé.

" Hey ... c'est pas parce que c'était ta clope que tu étais obligé de me la flinguer hein... j'aime pas ne pas avoir ma dose de nicotine..."

Elle soupira et se lêcha la lèvre inférieure en se tournant calmement vers lui et sourit en portant ses mains à sa ceinture de treillis. Elle allait sortir la grosse carte , genre se foutre à poil devant l'élève ? Ouai tout comme. Mais pas physiquement parlant. Son doigt déclipsa la boucle et elle tira d'un coup net sur la ceinture, qui s'effila dans le vide, avec le fourreau et le couteau dedans. Elle le fixa dans les yeux et jeta le couteau à distance .

" Tu veux verifier ?
" dit-elle en écartant les bras.

Aucun étudiant n'avait oser foutre ses mains sur elle , ils la craignaient tous. Elle en avait dejà tué plusieurs sans scrupules. C'était même plus facile de lui ouvrir les tripes que le coeur. Elle le défia du regard, genre vas y ose gamin , et tu vas manger...

Elle pencha un peu la tête sur le coté, l'analysant dans le moindre de ses gestes.

" Tu ne sortiras pas de ce cours tant que tu n'auras pas compris que des gestes que tu viens d'avoir , tu ne les referas jamais envers tes supérieurs. Pose ce flingue où tu veux , mais obéis..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manzenschool.forumlux.net
Siegfried Oslow

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 05/06/2010
Localisation : Surement entrain de dormir sur un toit.

MessageSujet: Re: Cours privé anti-arrogance (Pv Siegfried)   Dim 6 Juin - 20:05

Critic Fail

http://www.deezer.com/listen-626409

Il avait un don. Un simple don, qui, dans la vie légale au sens stricte du terme, ne lui aurait servit à rien. Quel est donc ce mystère ? Que pouvait-il faire, qui pouvait être qualifié ainsi ? Cette simple chose, que le commun des mortels ne pouvaient absolument pas faire...? Sieg' pouvait simple tirer de n'importe quelle position, à n'importe quelle distance, et ne jamais rater sa cible. Plus généralement, il était une sorte de génie des armes, qu'elles soit blanche ou à feux, bien qu'il ait toujours eu une préférence pour ses dernières, qui se faisait ressentir dans son style. Mais aucun doute, la femme l'avait vu à l'œuvre, et ce n'était qu'une petite partie de son potentiel. Cet adolescent, son unique œil planté dans les siens, n'avait pas été envoyé ici pour protéger la jeune Serisawa sans raison... Il avait le potentiel de le faire, mais avait encore quelques imperfections, qu'il comptait arranger au passage.


" Hey ... c'est pas parce que c'était ta clope que tu étais obligé de me la flinguer hein... j'aime pas ne pas avoir ma dose de nicotine..."

Un sourire franc sur son visage, et un rire, quasi enfantin. L'innocence de ce rire cristallin pouvait tout faire oublier, et surtout, douter que ce soit la même personne qui est faillit vous décapiter la lèvre quelques instant auparavant. Même si, cela n'avait pas été son intention, et qu'il savait qu'il ne raterait pas son coup. Cela venait comme à d'autre venait une sorte d'instinct. « tire, maintenant, ainsi », il n'avait pas besoins de calcul complexe, c 'était comme si son œil avait la capacité de percevoir la trajectoire parfaite, la courbe la plus rapide, et la plus précise. La jeune (dans une certaine mesure) femme, entreprit de se déshabiller (o___O quelle punition atroce oulala, il en tremblait tellement ! O/) Ah non, elle venait de lui jeter un défis ? Ah, bien idiot que de le mettre à l'épreuve, surtout si cela consistait simplement à la toucher ou non.

Pistolet à la main, il s'approche. Lentement, presque sensuellement, sa démarche, féline, le mouvement de ses hanches quasi hypnotique. Savoir joué de sa silhouette, un grand atout chez l'assassin, qui doit savoir enfilé autant de masques que de costumes. Tout d'abords, il tira une cigarette de son paquet, qu'il déposa délicatement sur ses lèvre, puis qu'il alluma consciencieusement. Un sourire mesquin, presque pervers, se dessine sur son visage...

« Ou je veux ? Vraiment.. ? »

Nouveaux sourire, alors que le pistolet termine sa vie entre les deux seins rebondis de la cheftaine. Puis, il répondit simplement, d'une voix posée.

« Désolé, j'ai agis par réflexe... Ce flingue est sacré... »

Il baissa la yeux, légèrement honteux de son geste emporté... Lui qui arrivait généralement en maintenir ses instincts les plus primaires à leurs places, il avait faillit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Parrain I
Admin
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 36
Localisation : Si tu me vois , c'est que visiblement tu es trés mal barré.

MessageSujet: Re: Cours privé anti-arrogance (Pv Siegfried)   Lun 7 Juin - 8:31

Kamakiri , la mante religieuse comme elle était si bien surnommée. Elle allait lui peter les pattes à l'autre s'il continuait son petit j...Huh? Elle baissa les yeux sur son soutif et son décolté plongeant qui avec le poids de l'engin ne faisait que s'affaisser davantage et n'en crut pas ses yeux. Bordel , il l'avait fait ? Il avait flingué l'elasticité parfaite de son débardeur tout neuf avec son arrogance à deux francs et ... et ... rahhhhhhhhhhhh ! quel merdeux ce gosse. Kamakiri choppa le flingue par le canon , et l'ota de son soutif, pour le regarder calmement avec un sourire qui en disait long sur la branlée qu'elle allait lui foutre. De quel droit est -ce qu'il avait eu l'audace de croire qu'il pouvait la toucher ainsi , et surtout à cette endroit. Et qu'il lui sorte pas qu'il n'avait pas eu de pensées perverses en faisant ça , parce qu'elle lui plantait une buche dans le cul à ce merdeux . Elle cilla légèremment , et eut un sourire d'accalmie mentale en soupirant , avant de poser délicatement et volontairement l'arme sur le tronc , sans la brusquer, comme s'il s'agissait de la plus precieuse chose au monde, et lui adressa un regard désolé.

Son comportement changea instantanément , et il lui choppa par le derrière du débardeur et l'éloigna de son flingue , tout au bout du parcours du combattant , se foutant de s'il trébuche ou pas, avant de le plaquer contre un arbre bien épais et rugueux, sa main sur sa gorge et le visage froid et fermé....

" Je comprends mieux pourquoi tu t'es pris une cours avec moi. Tu crois quoi ? que tous les élèves me foutent un flingue entre les nibards? Tu t'es cru où? ... T'es au courant que si tu fais pas l'affaire avant la fin de l'année, pour passer à la suivante, on te flingue ? tu prends ça pour un jeu on dirait. Je vais te raffraichir les idées..."


Elle lui choppa le menton calmement mais fermement et lui montra son flingue de l'autre coté du parcours.

"Ecoute moi bien...t'as peut être un niveau hors du commun , mais uniquement avec les armes à feu , et pour moi , tu n'es pas encore assez bon ... on va faire un marché ... Tu m'obéis , et tu crèves les plafonds dans toutes les disciplines, et je fais de toi un tueur que le monde entier s'arrachera...Tu refuses... Et ton flingue va droit en fonderie et toi avec ...je m'arrangerai même pour libérer un peu de temps pour coller moi meme le bronze sur ta belle gueule de tête brulée..
."

Lui fait suivre du regard la totalité du parcours à faire, et le décolle du tronc pour se faufiler sensuellement derrière lui , son ventre touchant son dos mouillé. Ses lèvres s'approchèrent doucement de son oreille droite et elle murmura chaudement:

" C'est dommage... t'as un potentiel terrible, même sans compter tes mains...."


Sa langue sortit de ses lèvres sanguines, et elle lui lêcha le lobe de l'oreille sans aucun sourire avant de chuchotant plus agressivement .

" Va chercher ton flingue. Je te laisse 4 minutes..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manzenschool.forumlux.net
Siegfried Oslow

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 05/06/2010
Localisation : Surement entrain de dormir sur un toit.

MessageSujet: Re: Cours privé anti-arrogance (Pv Siegfried)   Lun 7 Juin - 13:22

Challenge ? Oh Yes, I Loving it !


http://www.deezer.com/listen-1155108

Il l'avait trouvé marrante, lui, sa petite vanne. Et puis, avec un décolté pareille, c 'était vraiment trop tentant. Elle avait le don d'aguicher les hommes, alors, fallait pas non plus s'étonner que certains réagissent à ses charmes ! C'était on ne peut plus normal... Enfin, d'un certains point de vue, mais les autre, je m'en fou ! Et il ne dirait pas que les pensées perverses avaient été inexistantes de son esprit lorsqu'il avait fait cela, ce serait faux, et puis, le jeune homme assumait parfaitement sa libido, ainsi que la beauté de sa professeur du jours. Après, qu'elle ne se plaigne pas, c'était bien elle qui l'avait invité à lui faire une fouille au corps, il s'était simplement contenté de mettre son flingue entre ses deux seins, c'était pas la mort, si ? Elle attrapa l'arme, le regard de Sieg' la fixant intensément, oui, cette arme là, il ne valait mieux pas la brusquer, car comme elle avait pu le remarquer, il pouvait devenir assez fou dans sa tête en cas de mauvais traitements. Et même si elle pouvait le défoncer comme elle le voulait, la prudence est de mise non ?

Le poussant tout au bout du parcours, alors que le jeune homme, ne prenait pas la peine de lever les pieds, trébuchait mais réussissait à se rattraper in extremis. Exploit ? Non non, même pas, sens de l'équilibre c'est tout ! Arrivés à destination, elle le plaqua contre un tronc... Oh oui, j'aime quand vous êtes violente et dominatrice ma mie o/ Faut dire que la plantureuse demoiselle le tentait au plus haut point, et malgré leurs dix ans d'écart, il serait bien allé gouter à sa source !

« La vie est un jeu... Pour moi, tout ceci n'est qu'un jeu, et si je perds, je meurs... ça me convient vous savez, j'ai pris l'habitude. »

Faut dire qu'il n'avait pas eu une vie bien drôle. On avait voulu le supprimer à l'age de dix ans car il était alors un témoins gênant, et pour cela, les tortionnaires en question avaient commencés à l'aveuglé, commençant par son œil droit. A l'age de seize ans, sa mère avait voulu le supprimer a cause de la direction qu'il prenait, en lui tirant une dizaine de balle dans les bras pour l'immobiliser, et il n'avait du son salut qu'a celui qui était à présent son frère d'arme et son meilleur ami, Genji. Enfin, on n'allait pas le plaindre non ? Au final il s'en était plutôt bien sorti. Revenons au présent.

Elle le complimente avant de le rabaisser, elle usait de psychologie avec lui ? Cela marchait plutôt bien. Alors qu'elle se colle à lui, sa voix lui susurrant qu'il avait du potentiel, et pas qu'avec ses mains... mais elle l'allumait ou quoi ?! Et faut dire que sa marchait... Lui laissant quatre minutes pour faire le parcours, sachant qu'ils leurs avaient fallu déjà deux minutes sans passer par les modules,cela allait être chaud.

Se retournant vers elle, sa voix, tendre mais calme, son œil se posant sur la femme, il lui dit simplement.

« Ça me va, je vous obéirez, mais seulement et uniquement avec vous... Le reste, on verra. »

Il secoue la tête, se mettant deux baffes de la paume des mains, enlevant son débardeur collant, assez gênant, dévoilant ses multiples cicatrices, petites blessures de travail, dans le dos, mais surtout rendant beaucoup plus visible les dix trous qu'il avait sur le bras gauche et sur le bras droit. Son tatouage, représentant Siegfried, le héros mythologique, mais à la mode tribal, était à présent entièrement visible.

« Dire que je n'étais sensé que garder un œil sur sa sœur... »

Il se mit alors en marche, et l'expérience d'une année passé à parcourir la rugueuse et froide lande de Russie fit le reste... Prenant appuie sur le haut mur, il en profita pour sauter, crochetant le haut de l'obstacle avec deux doigts, sa deuxième mains soulageant ceux-ci de leurs fardeau, alors qu'en tirant sur ses bras, Lucky Shoot ne passe de l'autre côté, se réceptionnant souplement sur le sol. Courant une nouvelle fois -c'est qu'il y tenait, à ce flingue ! Il se glissa sous les fils métalliques, se retrouvant de l'autre côté assez rapidement, deux minutes de passées... Plus vite ! Il grimpa la corde, ne prenant pas la peine d'utiliser la deuxième pour descendre, mais sautant directement de l'autre côté. Bientôt à l'endroit ou il se tenait précédemment, le jeune homme chopa son flingue, le glissant dans son pantalon (dans le dos hein), courant. C'est un oiseau, nan, c'est une fusée, naaaaaan, c'est Lucky shoot !

4 minute et vingt deux secondes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Parrain I
Admin
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 36
Localisation : Si tu me vois , c'est que visiblement tu es trés mal barré.

MessageSujet: Re: Cours privé anti-arrogance (Pv Siegfried)   Lun 7 Juin - 14:01

Kamakiri le regarda dans les yeux , quand il la
regarda et sourit calmement en clignant doucement des paupières
maquillées waterproof attention . Bah attend on déconne pas avec le
mascara non mais ! Il acceptait le challenge. Elle aimait ça. Et il lui
jurait limite fidélité de soldat .

Et ça elle aimait encore plus. Sa langue parcourut ses dents à
l'intérieur de ses lèvres, sans qu'elles ne s'entrouvrent , comme un
petit note d'intérêt particulier, intérêt qui ne fit que s'aiguisait
quand elle lui dévoila une silhouette particulièrement .... sexy. Ce
gosse était plein de ressources. Ca la rendait curieuse. Elle aimait la
beauté , elle ne s'en cachait pas. De même qu'elle ne reniait pas le
fait d'être une jeune femme en manque, et à l'esprit legèrement trop
pervers... bon ok , carrément pervers et puis quoi? Aucun n'avait réussi
à l'avoir dans son pieu jusque là alors de quoi la jugeait-il?

Elle ne couchait même pas avec son mari. Ses amants étaient inconnus
,insolites, et elle ne les revoyait jamais ensuite. Elle pencha un peu
la tête en prenant le tee shirt de l'élève et sourit en s'allumant une
autre clope , pendant que le mioche était parti en guerre tout seul. Ses
yeux rivés sur la trotteuse de sa montre, elle cliqua à 4 minutes 22,
et sourit de délectation. Elle releva les yeux , sous la pluie
diluvienne. Un éclair retentit et elle leva la tête vers les nuages. Mon
dieu ce qu'elle aimait les orages. Elle regarda à nouveau le gamin et
leva la clope seche, qu'elle protégeait avec sa deuxieme main .

" Tu la veux ? " gueula-t-elle en lui montrant tout fumante et neuve. "
T'as trois minutes cinquante ! Allez bouge moi ton petit cul plus vite
!!"


Ca l'amusait ? non à peine ... grand sourire! Bien sûr que oui , elle
s'amusait , mais c'était de la leçon magnifique. S'il savait fermé son
clapet et obéir , alors il verrait la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manzenschool.forumlux.net
Siegfried Oslow

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 05/06/2010
Localisation : Surement entrain de dormir sur un toit.

MessageSujet: Re: Cours privé anti-arrogance (Pv Siegfried)   Lun 7 Juin - 19:52

Again ?


http://www.deezer.com/listen-2120789

Alors qu'il venait à peine d'arriver de son aller retour sur le parcours, la jeune femme, lui montra une cigarette sèche, lui disant qu'il avait 3 minutes cinquante pour se taper une nouvelle fois le parcours. Mauvais calcul, très mauvais calcul. Tapotant ses poches avec hâte, il en extrait son paquet de clope de doigts, regardant la tronche de celui-ci, il y avait peu d'espoir qu'une clope eu la capacité de survivre au désastre de la météo. Vérifiant tout de même l'intégrité du contenue, la directrice pu voir la tête d'enterrement en découvrant que toutes ses clopes étaient soit écrasées, soit trempées. Putain de parcours de merde ! Là, il avait les nerfs, surtout que c'était son dernier paquet de cigarette, et que bien entendu, les bureaux de tabac fermeraient bientôt ! Alors cette clope, au loin, était de plus attirante. Se rapprochant de sa prof, tout sourire disparut de son fin visage... Il tirait vraiment une geule d'enterrement... Ses cheveux trempée retombaient devant ses yeux, et sous l'effet de l'humidité, on eut l'impression que ses cheveux étaient plus long que touffu. Sieg' était pas mal comme sa non plus. Un brin négligé, sauvage quoi. Ôtant lentement son bandeau, sensé retenir sa crinière, mais qui était à présent inutile,le déposa ensuite sur une branche. Puis, étrangeté de sa personne, se fût autours de ses ranger d'être ôtée. Pourquoi diable faisait-il cela ?! Il allait attraper la mort ce con ! Il vous aurez alors répondu par un simple, et surtout, très froid, « et alors ? ». En cet instant, celui que l'on nommait « Lucky Shoot », n'avait cure de tout. Peut lui importait le froid, la boue, et même la femme, pourtant magnifique, qui était à côté de lui... Il fut pris d'une bouffée de colère, son côté teigneux ressortant, alors que sans s'en rendre compte, sa bouche s'entrouvrit, dévoila ses dents, dans une moue agressive, presque bestiale. Et pourtant, très vite, il reprit cette air frigide. Retroussant le bas de son treillis, il se releva en regardant intensément le parrain dans les yeux.
Sa voix, presque métallique, s'éleva,,claquante, alors que son ton, placide, ne laissait rien présager de bon.

« J'ai donc carte blanche pour réussir le parcours ? »

Cette fois-ci, pas de sourire charmeur, pas d'attitude de lover, rien qu'un bloc de marbre, ou de pierre. Tout son corps semblait tendu au maximum, ses muscles, déjà bandés, faisait ressortir le côte athlétique du petit bout d'homme. Cette expression et cette attitude lui donnait bien cinq à six ans de plus que celle qu'il avait montré auparavant. C'était presque... effrayant, tellement le contraste était choquant.

La réponse fut un consentement. Très bien. Elle allait pouvoir comprendre le réel potentiel de notre jeune tireur. Ce n'était pas vraiment un tireur d'élite, mais plutôt, un stade au dessus. L'évolution a quelque chose de supérieur. L'adaptation, en milieu hostile, à l'aide d'une simple arme de poing, comment modifier les paramètres d'un environnement défavorable pour le faire siens. Déposant son portefeuille sur un tronc près de la directrice, il ouvrit une dernière fois la bouche, pour lui dire posément.

« En compensation. »

Il s'élança alors, et la course, ne fut pas la même, comme si, sur l'exercice précédent, il n'avait pas utilisé toutes ses capacités. Arrivant devant la parois, il sortit son pistolet, alors que d'un simple mouvement ample en arc de cercle, le gun cracha deux plombs quasi instantanément, qui touchèrent avec une précision quasi diabolique, les deux attache qui retenait la parois mobile à son support, l'inclinant en pente douce...Siegfried ne s'était même pas arrêté durant le tir, et il continua sa course, prenant appuie sur le bas de la « pente » improvisée, pour y effectuer une vrille , qui l'amena de l'autre coté.
Puis, tirant sur trois fils de fer, il réussit à créer une brèche suffisamment grande pour pouvoir effectuer une simple glissade. La corde fût passée en quelques instant, comme auparavant, alors que faisant demi-tour, il revint au pas de course.

Se dirigeant vers son « entraineuse », il tendit la mains.

« Je peux ? »

Un peu essoufflé, il avait mis 2 minute et dix secondes pour parcourir la distance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Parrain I
Admin
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 36
Localisation : Si tu me vois , c'est que visiblement tu es trés mal barré.

MessageSujet: Re: Cours privé anti-arrogance (Pv Siegfried)   Lun 7 Juin - 21:45

Kamakiri attendit la réaction et sourit sournoisement , curieuse de voir jusqu'ou il était prés à aller pour une clope. Ce gosse était sans mot pour le décrire. Elle aurait pu mais elle préférait regarder. Il ota son bandeau et son sourire prit un coté trés prédateur , son visage se baissa un peu et ses pupilles fixant toujours le mome, avec attention. La tournure que prenait la chose devenait trés intéressante. Ses pupilles sombres enregistrait le moindre détail, entre les perles de pluie qui goutaient sur son visage, gardant la clope au sec sous le tee shirt mouillé qu'il avait laissé, comme un paravent, sans la toucher. Ses fesses étaient posées sur le gros tronc d'arbre derrière elle et elle pencha la tête sur le coté , pour le distinguer sous ses mèches. Ce gosse était ... putain... Son visage se durcit en observant ce qu'il faisait. Elle se mordit la lèvre pour essorer un peu la pulpe trempée et vitreuse, et se passa une main dans ses meches gorgées de flotte froide.

La pluie ne la genait pas , au contraire. Elle le regarda faire et haussa les sourcils , surprise et éclata de rire, en plein effort du gamin , puis se calma, et continua de sourire. Il adorait le tact de ce gosse. Il avait fait ce qu'on lui avait dit aprés tout . Le silence avait été signe d'approbation de sa part , et il s'y était donné à coeur joie. Elle n'avait pas dit non pour la simple raison qu'elle voulait savoir ce qu'il pouvait lui proposer. Et tout ce qu'il avait fait et dit depuis le début était non seulement intéressant et intriguant , mais aussi motivant pour le pousser plus loin et plus durement. Son potentiel était pire qu'elle pensait et c'était parfait.

Elle le regarda s'approcher, aprés avoir oublier son chrono pour cette fois ci et sourit calmement , quand il tendit la main, pour la récompense. Elle approcha le tee shirt et dessous dans sa seconde main se trouvait la clope, qu'elle lui céda .

" Tu es surprenant , mais ça me plait."


Son ton était autoritaire, neutre et sevère, mais son regard ne montrait pas de sadisme apparent pour le moment. Elle le laissa prendre son pied avec sa clope , observant le reste d'obstacles, réfléchissant et le fixa , une fois fini sa clope.

" Tu remettras tes rangers plus tard. Fais moi cinquante pompes... Vingt deux pour le retard du premier tour, et le reste pour un début de dédommagement de ton arrogance.
"

Elle le laissa se mettre en place pour les pompes et le regarda faire, avec une supposée facilité déconcertante. Elle se leva et avança doucement vers lui, frottant ses mains sur ses fesses de treillis mouillé, et jeta le tee shirt de Siegfried sur le tronc , avant d'enfourcher son dos à moitié , et s'assied sans préavis sur sa colonne vertébrale, l'écrasant littéralement dans la boue. Elle n'était pas grosse du tout , mais pas légère non plus, et elle avait bien fait exprés en non tact. Aucun sourire sur son visage, il n'en avait fait que 4 pour le moment.

" Allez , continue ou tu m'en fais le double."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manzenschool.forumlux.net
Siegfried Oslow

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 05/06/2010
Localisation : Surement entrain de dormir sur un toit.

MessageSujet: Re: Cours privé anti-arrogance (Pv Siegfried)   Lun 7 Juin - 22:49

Between Lion & Naabs


http://www.deezer.com/listen-2264502

Ce changement était comme une transformation, autant mentale, que psychologique. Son corps, qu'il laissait habituellement détendu, se tenant vouté, était à présent dressé de toute son envergure, ses muscles, parfait pour des travaux d'endurances, étaient bandés comme jamais, sous la tension mentale, nerveuse et surtout, le manque physique de nicotine. Vous me direz, qu'il n'avait pas éprouvé ce manque auparavant, seulement, le fait de savoir que la dernière clope fumable était entre les mains de sa chef, et qu'il devait pour cela effectuer le parcours assez rapidement pour pouvoir profiter du peu de tabac qui ne se serait pas consumer l'avait mis dans un état nerveux effroyable. Les deux choses a savoir sur Sieg' était on ne peut plus simple, tout d'abords, sans cigarette, il pétait un plomb comparable a celui qui couperait la lumière dans tout un quartier, secundo, son arme ne devait jamais se retrouvé à plus de deux mètre de lui, et plus deux dix minutes, sinon, cela serait pire que pour la nicotine. Spécial ? Oui, étrange même, mais n'était-ce pas là tout ce qui faisait son charme, non ?


" Tu es surprenant , mais ça me plait."

Il sourit une nouvelle fois, de manière plus détendu, alors que voyant la cigarette s'agiter devant lui, il reprit cet air enfantin, comme un gamin de dix ans auquel on agite une sucette... Oui, cétait exactement ça, l'œil brillant et ronds, le sourire béat à imaginer le goût en bouche, prenant la cigarette, Sieg' tira une de ses bouffées salvatrice, grâce à laquelle, il retrouva véritablement son aspect de départ, celle du gamin. Détendu, il lui dit d'un air sincère.

« Merci m'dame »

Son caractère nonchalant avait repris le dessus sur sa colère, et sa flemme avait remplacé sa motivation. La flemme, quelle désastre ! Tirant une nouvelle fois, le jeune homme se sentit envahi d'une joie sans précédant. La dernière cigarette, la dernière taf', ce que l'on savourait le plus, en tant que fumeur. Écrasant, à regret, le reste de ce qui fût une très bonne clope, transformant celle-ci en simple mégot sous son talon, il tira une grimace un peu désolée, presque compatissante. C'est alors que le parrain I lui demanda, ou plutôt, ordonna, d'effectuer cinquante pompes. Heu, cinquante pompes ?ô_O T-T. Là, Lucky shoot allait encore devoir se bouger, et il n'aimait pas ça, mais alors pas du tout !

Mais conscient de ses obligations envers la femme, il s'exécuta, se mettant en place, et commençant ses flexions de bras. C'était plutôt facile, jusqu'à ce qu'elle se mit en tête de venir sur lui ! Pas particulièrement lourde, elle pesait seulement de tout son poids ! Surpris, il se retrouva le nez, douloureux, et dans la boue. Désagréable sensation (et pourtant, avec les mains sur ses fesses, cela avait bien commencé !). La directrice lui ordonna de continuer, ou qu'il devrait en faire le double. Partisan du moins effort, Siegfried s'exécuta. Mais c'était dur, très dur ! A peine était-il remonté, peinant, il devait redescendre sans s'écraser une nouvelle fois contre le sol du terrain. Le problème, c'est que la constitution du dit terrain. La boue, ce n'était pas très stable. Et pieds nues, c'était encore plus compliqué. Sentant ses pectoraux geindre sous l'effort, tout comme ses avant, il força encore un peu.

Arrivé à quarante neuf, un sourire espiègle se dessina sur son visage, aire vicieux, qu'elle ne put remarquer. Lorsqu'il fût en haut, près à entamer la dernier pompe, le jeune homme lâcha tout simplement tout, et effectua une rotation ! Le choc fut plutôt rude à encaisser, mais bon, pas si terrible. Elle eut peut-être la surprise (ou la joie o/), de remarquer qu'elle était maintenant à califourchon sur le bas de son ventre, ses mains sur son torse.
Un sourire une nouvelle fois charmeur sur le visage, il lui dit d'une voix détachée.

« Vous êtes plutôt entreprenante...Boss. »

Suicidaire ? Oui, sans doute, mais au moins, il se serait fait un petit plaisir dans sa courte vie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Parrain I
Admin
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 36
Localisation : Si tu me vois , c'est que visiblement tu es trés mal barré.

MessageSujet: Re: Cours privé anti-arrogance (Pv Siegfried)   Mar 8 Juin - 10:27

http://www.youtube.com/watch?v=gK0aCejevW8

Elle voyait son torse se soulevait sous elle, ses cuisses posées sur ses flancs et son dos, qui se durcissait à chaque effort , ses biceps se gonfflant à la limite de la rupture , des sillons nerveux se dessinant doucement , et un léger sourire apparut sur son visage, ses pupilles s'allumant de sadisme gentillet. Elle se mordit la lèvre. Il y arrivait même avec son poids. Elle se laissait monter et redescendre d'un coup. Elle lui épargnait quand même l'écrasement de poumon , en retenant son postérieur à ras son dos , à chaque rechute. Le toisant de haut , elle le laissa faire sa série, mais il osa ne pas faire la dernière, se retourna et oser croire qu'il allait se la faire maintenant ?

Elle atterit sur lui , ses mains griffantes tombant sur son torse nu et sali de boue. Elle glissa et ses mains se stoppèrent dans la boue de chaque coté de son visage, son visage à une dizaine de cm du sien ... Son sourire se fit carnassière, ses meches frollant les joues du petit inconscient , et elle se redressa de toute sa hauteur moyenne et lui passa ses mains pleines de boue sur les joues, en souriant vicieusement , et posa brusquement ses mains sur son ventre, qui se durcit sous son poids, et se recula sur les cuisses de l'élève, évitant volontairement son entrejambe, et maintint fermement ses cuisses.

" T'as cru quoi , que tu pouvais te passer de la dernière ? Obéis jusqu'au bout. Un travail bien fait est source de récompense... Un travail est source de punition ... 50 abdos. Allez."

Son visage s'était redurcit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manzenschool.forumlux.net
Siegfried Oslow

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 05/06/2010
Localisation : Surement entrain de dormir sur un toit.

MessageSujet: Re: Cours privé anti-arrogance (Pv Siegfried)   Mer 9 Juin - 14:58

http://www.youtube.com/watch?v=DA1NEPDiqf0

Proximité. L'intimité de la femme avait été percée depuis quelque temps déjà. Je crois que ce qu'avait fait le jeune homme s'appelle un « retournement de situation », non ? Ce qui était clair, c'est qu'a défaut de l'avoir retourné elle, lui avait fait une rotation (ouai je sais mes jeux de mots sont de pire en pire, mais qu'est-ce tu veux, je viens de me lever !). Bref, se réjouissant de voir son boss sur lui, ses ongles ayant griffées le torse de Sieg' jusqu'à l'en faire perlé deux ou trois gouttes carmine. Ensuite, dérapant, son visage c'était retrouvé a quelques centimètre du siens, jusqu'à ce que Lucky Shoot puisse sentir son souffle chaud sur le siens... Elle avait eut un regard sadique, en écrasant de la boue sur son visage (Mais bon, vu son état esthétique, là, il s'en foutait ! C'vrais quoi, il était plein de boue de partout ! Alors un petit peu de plus ou un petit peu de moins, est-ce que cela changeait vraiment grand chose ? ).


" T'as cru quoi , que tu pouvais te passer de la dernière ? Obéis jusqu'au bout. Un travail bien fait est source de récompense... Un travail est source de punition ... 50 abdos. Allez."

Il lui sourit de toutes ses dents... Lui, fière de sa connerie ? AB-SO-LU-M-ENT. Réussir a surprendre la directrice de Man'Zou n'était pas donné à tout le monde, avoir une telle proximité non plus, tout comme se faire martyriser par elle (et le pire, c'est qu'a la fin, il va aimer ça !-_-). Effectuant ses abdos, il était arrivé à c réussissant à lutter contre toutes ses pulsions et toutes ses mauvaises idées. C'est vrai quoi, son visage se rapprochait toujours dangereusement de la celui du Parrain I à chaque monté d'abdos, alors, forcément, ça donne de mauvaises idées. Sa voix s'élève alors.

« Franchement, boss, vous devriez arrêter de me tenter comme ça, c'est pas sympa ! Et après, c'est moi qui prends... »

Oooh pauuuvre calimérooo, tu veux un mouchoir ? Ouai, c'est le genre de truc que je lui aurait dit, vu la tête de martyr qu'il me tirait là... Avant d'éclater de rire, passant une mains dans ses cheveux collés à son visage par la transpiration et l'eau, qui continuait de coulé sur son corps et surtout son torse nue, nettoyant un peu de bout, laissant à la vue de tous quatre griffure sur les pec'. Il rajouta.

« Et le pire c'que je crois que j'aime ça ! »

Nouveau sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Parrain I
Admin
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 36
Localisation : Si tu me vois , c'est que visiblement tu es trés mal barré.

MessageSujet: Re: Cours privé anti-arrogance (Pv Siegfried)   Mer 9 Juin - 23:02

Elle le regardait se lever et se recoucher devant ses yeux , sous son poids et le rongea du regard , analysant chaque contracture. Même sous la boue , elle voyait ses abdominaux se raidirent et ses pectoraux se réveillaient à chaque fois, et c'est avec plaisir qu'elle buvait ces visions sensuelles.

Pas bien la parraine. Allons , c'est quoi ces manies de mater de la sorte? Oui , bon hein , c'est bon , quoi elle était humaine aprés tout. Elle pencha un peu la tete en encrant ses ongles dans ses cuisses et le laissant remonter au dernier abdo, et le choppa net à la gorge , sans trop de violence , approchant son visage du sien , plissant ses yeux de vipères.

" Tu m'intrigues... pourquoi te dévouer à moi ... sans raison, alors que tu le fais visiblement jamais..."

Elle regarda l'eau nettoyer avec grand mal sa peau pâle et sourit , elle aussi dans la boue. Elle se leva et tira net sur son bras pour le relever également , la pluie tombant toujours autant. Elle envoya ses meches en arrière les plaquant sur son crane , lisses et trempées, et soupire en regardant sa tenue. Elle vira son débardeur qui s'agrandissait sous la pluie, et resta en brassière noire militaire, s'otant la boue de son ventre plat et taillé par les efforts constants, mais joliment fait.

" Tu peux considérer le cours fini , ou me suivre à toi de voir..."

Il tourna les talons, aprés lui avoir balancé son tee shirt à lui au visage, et reprit la direction du lycée , direction son bureau et son appartement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manzenschool.forumlux.net
Siegfried Oslow

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 05/06/2010
Localisation : Surement entrain de dormir sur un toit.

MessageSujet: Re: Cours privé anti-arrogance (Pv Siegfried)   Sam 12 Juin - 0:45

Après avoir terminé son interminable besogne, c'est à dire, cinquante abdos, qui furent assez facile à effectuer finalement, sans coup tordu de la part de la directrice (chose plutôt rare !), du coup, il fût plus a même de savourer la situation. C'est que sa en devenait torride, cette façon de le regarder, de planter ses ongles, et surtout, cette proximité, lorsque son visage remontait en même temps que son buste, ses mèches touchant presque celle de Parrain I, alors que le bleu de son oeil droit rencontrait le charbon du siens, dans un affrontement, aucunement combatif. Il soupira une nouvelle fois, lors de sa serie, demain, pensait-il, des contractures viendraient embêter ses pauuuuvres petits muscles (ooooh mon choupinou', c'balooot !), ce qui donnait envie à Sieg' de râler, bien que le jeune homme se retint, n'ayant pas envie d'encore se faire rétamer par sa prof du moment. Avec cet exercice, il avait eu le temps de bien la dévisager, tout comme elle, et le tireur d'élite ne l'en trouvait que fort plus charmante (qui a dit le contraire ? è_é Qui a dit qu'il avait des goût de merde ?? Et bah, vous tenez pas à la vie mes cocos !), et sexy, aussi. Malgré ses tendances sadomasochiste, et son attitude dominatrice, elle lui plaisait... (ouai, il aime les matures, ç dérange ?! Attends, l'expérience mon gars, y'a que sa de vrai !)
Bref, alors qu'il remontait la pente de son dernier abdominaux, elle lui attrapa la gorge d'une certaines délicatesse, alors que le garçon luttait contre l'envie de lui torde puis caser le poignet, elle lui dit, d'un air intriguée.


" Tu m'intrigues... pourquoi te dévouer à moi ... sans raison, alors que tu le fais visiblement jamais..."

Il sourit, d'un air mystérieux. Petit sourire d'un côté, tête qui s'avance, et se penche, tandis que son œil la regarde d'une intensité sans précédent, comme si le jeune homme en face d'elle pouvait lire en elle. Toujours de cet air amusé, il regarda le ciel, soufflant, reportant ensuite son attention sur la directrice.

 « On m'a dit un jours, qu'il ne fallait rien faire que l'on pourrait regretter plus tard... Ébouriffante encore une fois les cheveux, il ferma son œil droit, avant de le rouvrir, fixant encore Parrain I ... Et je sens que si je ne le fais pas, je vais le regretter un jours... »

Cela lui suffirait-elle ? Peut-être, peut-être pas, a vrais dire, c'était le dernier de ses soucis, elle n'aurait qu'a le cuisiner si elle désirait avoir plus de précision. L'aidant à se relever alors que la femme le faisait également, celle-ci commença à se dessaper (woouah Aussi soudainement ?ô_O Pourtant, c'pas une fille facile, noes ?), restant en brassière, lui proposant de partir ou de la suivre. Un sourire au visage, le jeune homme pensa immédiatement que cela avait trop bien commencer pour finir aussi rapidement. Sans un mot, essuyant le gros de la boue présente sur son torse et son dos, il la suivit, tee-shirt à la mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Parrain I
Admin
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 17/05/2010
Age : 36
Localisation : Si tu me vois , c'est que visiblement tu es trés mal barré.

MessageSujet: Re: Cours privé anti-arrogance (Pv Siegfried)   Sam 12 Juin - 10:43

[Suite bureau de la directrice]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manzenschool.forumlux.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cours privé anti-arrogance (Pv Siegfried)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cours privé anti-arrogance (Pv Siegfried)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cours privé d'histoire ou petit flirt avec le prof? (a) [Benjamin ft Evy]
» Cours n°4 : Siegfried et les Nibelungen
» Cours Privés de Shaolane [Parrainage]
» [Cours privé] Balade haute en couleurs. [Eva Lerouge]
» cours de latin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Man'zen School : l'antre des délinquants :: Man'Zen School: l'antre des délinquants :: Man'Zen land: autres lieux :: Le terrain du parcours du combattant-
Sauter vers: