AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Photo, rencontre et sadiques ( Suite pv Lymle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aï Enma

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Photo, rencontre et sadiques ( Suite pv Lymle)   Mar 27 Juil - 16:45

« Je m'appelles Lymle. »


Tiens un prénom aussi étrange que le mien, cela fait plaisir.


« Moi c’est Aï ou certains m’appelle Jigoku Shoujo. A toi de voir »


Si je lui avais donné mon surnom, chose que je fais rarement, c’est que sous ses airs innocents j’avais vu parfaitement clair dans son jeu. Il ne faut jamais se fier aux apparences. Tout comme moi elle semblait être une fille emplie de pureté et d’innocence mais je voyais clairement que ceci n’était qu’une image, après tout je connaissais bien cela.


Je la regardai manger son twinkie devant mes yeux. Elle voulait une photo ? Elle allait être servie. Après tout si elle était à Man’zen School ce n’était pas pour rien. J’avais quelque chose d’important à faire après ma séance de détente, une autre détente dirons-nous. Qu’elle aime ou non il faudrait qu’elle s’y fasse, au pire je la tuerai et récupérerai les photos ensuite, si elle n’était pas digne de me suivre. Un petit sourire sadique c’était immiscé sur mon doux visage et tandis que Lymle mangeait, je m’approchai d’elle et du bout de mon doigt récupéra une miette laissée sur le bord de sa lèvre inférieure avant de le diriger vers ma bouche pour goûter. Elle me regardait sans dire un mot, il est vrai que cela pouvait limite passer pour de la drague mais bon, je n’en avais que faire…


« Hum c’est super bon dis moi… Bon… Tu voulais me prendre en photo si je ne m’abuse ? J’espère que rien ne te choque. Quand tu auras fini suit moi, j’ai des choses à régler et tu pourras me prendre en photo » Je ne souris pas comme à mon habitude mais mon expression de visage avait tout de même légèrement changé, comme adoucie. Et puis s’il pouvait y avoir deux tortures au lieu d’une, pourquoi pas ?
N’est ce pas ?



Je rangeai mon livre le temps que Lymle finisse de manger sa petite bûche une fois ceci fait je me levai et jeta un coup dans sa direction puis me retourna et commença à avancer. Direction : la zone marchande et son jardin zen, c’est ici que je trouverai ma proie. Ce petit vaurien qui avait osé essayer de me tripoter dans le métro. J’avais du attendre avant de pouvoir mettre ma vengeance à exécution. Je devais tout d’abord faire une petite mission de reconnaissance, le traquer pour connaitre ses habitudes, ses endroits favoris. Ce qui était bien dans le lycée où je me trouvais c’est que tout cela nous était enseigné, de plus à un niveau plus poussé dans la spécialité où je me trouvais. Après tout j’étais « l’élite de la Man’zen School ».


Tout en marchant je songeai aussi que s’il y avait des photos de ce que j’allais
faire à ce Akihito, je devrai les montrer à mon père et peut- être ma mère, après tout ils voulaient savoir qui avait osé vouloir me tripoter et surtout ils voulaient tous les deux savoir qui allait se faire massacrer par leur fille. Autant garder un souvenir… En fin de compte cette fille pourrait bien m’être utile et puis qui sait, plus on est de fou plus on rit, peut- être qu’elle se joindra à moi. Si Tod venait à se mêler à ce duo, je n’ose même pas imaginer ce que le trio pourrait devenir et faire… Mais trêve de pensées, je fis signe à Lymle qui me suivait toujours de se cacher derrière un mur.



« Maintenant je vais m’amuser un peu, à toi de me prendre en photo si tu en a envie. Si ce n’est pas le cas déguerpies et que je ne te croise pas dans les couloirs du lycée. »


Simple est efficace pour expliquer les conditions. A présent j’épiais ma future proie, elle était là, seule, en train de fumer et de boire. Quelle erreur mon pauvre ! Tu ne sais même pas à quoi tu t’exposes, tout cela va être bien marrant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lymle

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 23/07/2010
Age : 26
Localisation : Je te dirais pas !

MessageSujet: Re: Photo, rencontre et sadiques ( Suite pv Lymle)   Mer 28 Juil - 21:11

« Moi c’est Aï ou certains m’appelle Jigoku Shoujo. A toi de voir »

La Fille des Enfers ? Intéressant comme surnom, se dit Lymle. D'ailleurs, elle avait senti une pointe de douceur dans la voix d'Aï. Mais Lymle ne se faisait pas d'illusions, pour être amies, il fallait qu'elle prouve sa loyauté et son respect envers elle. Les relations avec les "autres" avaient toujours étonné Lyl. Il n'était jamais question d'être amis, mais de prouver d'être digne de l'amitié de quelqu'un. Surement trop complexe pour notre petite fille, voilà pourquoi elle n'avait pas d'amies. Vouloir les tabasser n'arrangeait pas non plus les choses. Tandis qu'elle savourait l'exquise douceur de son Twinkie, Aï s'approcha et lui passa le doigt sur la lèvre inférieure pour y récupérer un zeste de crème blanche. Cela surpris Lymle, car aucun des "autres" ne l'avaient touchée, et personne ne lui avait pris son innocence. Le contact de la peau soyeuse d'Aï fit frissonner notre photographe, mais néanmoins son geste était doux et non agressif. Lymle se sentit un peu gênée, mais cette émotion s'envola presque aussitôt.

« Hum c’est super bon dis moi… Bon… Tu voulais me prendre en photo si je ne m’abuse ? J’espère que rien ne te choque. Quand tu auras fini suit moi, j’ai des choses à régler et tu pourras me prendre en photo »

Voilà une opportunité que Lymle n'allait rater pour rien au monde. Qu'importe ce qu'Aï allait lui demander de faire, elle l'aurait fait. Et ce qui est de la choquer, c'était difficilement faisable. Elle se surprenait parfois à se choquer elle même, tellement ses envies sur les "autres " étaient abominables, dénué de sentiments. Mais peut-être allait elle être surprise par la jeune fille à la chevelure d'ébène et au visage innocent. Elle la suivit donc tout en discrétion vers la zone marchande et son jardin zen. Qu'allait t'il se passer ? Lymle était excitée mais aussi quelque peu effrayée. Si Aï avait obtenu le surnom de Jikougo Shoujo, c'est qu'elle devait vraiment avoir fait des choses horribles. Peut-être moins pire que le traumatisme de Lymle, mais tout aussi sanglant. Elle continuait donc de la suivre, appareil en main, prête à photographier lorsque le moment se présenterait. Aï lui fit signe de se cacher derrière un mur. Curieuse de savoir pour quelle raison elles étaient là, elle épia de l'autre côté. Un homme, seul, fumait et buvait tranquillement. Qui était t'il pour Aï ? Pourquoi devait t'elle « régler des choses » avec lui ? La jeune fille en uniforme lui adressa la parole, mais cette fois tout bas, de sorte que l'homme ne les repèrent pas.

« Maintenant je vais m’amuser un peu, à toi de me prendre en photo si tu en a envie. Si ce n’est pas le cas déguerpies et que je ne te croise pas dans les couloirs du lycée. »

Cette phrase avait le mérite d'être claire et concise. Des conditions simples. Un jeu d'enfant pour Lymle. Il lui suffisait de laisser s'amuser Aï, et de la photographier en pleine « action ». Puis, si l'envie lui prenait, aller prendre du plaisir avec elle. Lymle était sur le qui-vive, tremblant presque d'excitation. Il n'y avait rien à faire lorsque ses pulsions l'emportaient. Elle devait les assouvir, ou bien elle serait brisée à tout jamais. Ses yeux vairons étaient grand ouverts, attendant le moment propice. Elle n'avait aucune idée ce ce qu'il l'attendait, mais une chose est sûre, elle allait être comblée ...
[/font]


Dernière édition par Lymle le Sam 14 Aoû - 23:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aï Enma

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Photo, rencontre et sadiques ( Suite pv Lymle)   Mer 28 Juil - 22:46

Après avoir expliqué les règles à respecter à Lymle, je regardai une dernière Akihito puis fouilla dans mon sac pour y sortir mon wakizashi, je venais d’ailleurs de l’aiguiser hier. Sa lame était parfaite, parfaite pour une petite séance de jeu. Je regardai ensuite vers Lymle, inclina ma tête sur le côté avec un petit sourire sadique en lui montrant l’arme.


« C’est beau non ? »


Après ces quelques mots, je rangeai à nouveau la lame et la cala à l’arrière de ma jupe puis je sortis normalement de derrière le mur où nous étions cachées, faisant signe à la jeune fille de rester là où elle était un petit instant, le temps que le jeu démarre. D’un pas assuré et séduisant je
m’avançai donc vers ma proie.



« Salut toi, c’est bizarre de te voir là… »


« Bah c’est un peu mon coin ici… » Me répondit le jeune homme après m’avoir reluqué de haut en bas et surtout après m’avoir, semble-t-il, reconnu.


« Je crois qu’on a pas finis ce qu’on a commencé la dernière fois, je me trompe mon chou ? »


« Mais pourquoi t’viens m’parler toi, laisse moi boire en paix sale pute »


J’eu un sourire en coin à la suite de sa phrase et continuai de le regarder. Il était avachit sur un poteau qui le soutenait tellement cet homme avait bu. Il m’horripilait, je n’aimais pas ça, de plus il avait osé, en plus de m’avoir tripoté quelques jours plus tôt, m’insulter. Il scellait son triste destin.


« Bah alors mon chou ?Je croyais que tu voulais t’amuser la dernière fois dans le métro ? En fait c’est ça, tu n’as pas de courage d’aller jusqu’au bout, n’est-ce pas ? » Dis-je sur un ton calme, tout en retirant le haut de mon uniforme, laissant apparaitre à ma camarade le tatouage sur mon dos et les cicatrices qu’il me restait de mon entrevue avec Tod. J’avançai un peu plus vers Akihito pour me frotter à lui et me retourna discrètement vers Lymle en souriant d’un sourire plus que pervers, touchant d’un de mes doigts le manche de mon arme. Je crois qu’il n’y avait pas meilleur comme pose pour une photo…


Comme je m’en doutais la réaction du jeune homme ne se fit pas attendre, il cassa la bouteille d’alcool qu’il était en train de boire, m’agrippa et commença à appuyer sur ma gorge avec le morceau cassé. Je sentais déjà du sang couler, par pur reflexe je léchai de désir ma lèvre supérieur, tout en
dégainant avec délicatesse mon wakizashi. Il avait signé son arrêt de mort, d’autant plus que je me doutais que Lymle viendrait jouer elle aussi à ce petit jeu. C’est alors qu’en un mouvement de main je retournai son arme improvisé contre lui et rajouta la mienne, l’une était à son cou, l’autre au niveau de ses parties génitales.



« Mais qu’est c’que tu m’veuxà la fin !! »


« Quand on veut jouer, il faut jouer jusqu’au bout ! » Dis-je en riant comme un démon, c’est alors que mon téléphone sonna, je le pris et décrocha, c’était mon père, pour m’assurer que l’autre ne bouge pas j’enfonçai un peu
ma lame sur ses parties et répondis tranquillement à l’appel.



« Coucou papa, désolé mais je vais devoir faire court, je suis en plein jeu ... Tu auras bien évidemment des photos souvenirs… » Puis je raccrochai


C’est alors que je fis signe à Lymle de me rejoindre.


« Donne-t’en à cœur joie pour les photos chérie. »


Dans d’autres circonstances je n’aurai jamais appelé quelqu’un par un surnom pareil mais là… Je sentais déjà ma folie si douce m’enivrer et me
laissait bercer.



« Mais vous êtes des malades !! J’t’ai rien fait barre toi et j’dirai rien »


« Tu m’as tripoté et c’est déjà beaucoup, maintenant tu vas te taire et me laisser m’amuser à mon tour. » Lui répondis-je sèchement en le regardant droit dans les yeux.


Voilà qu’il se mettait à sangloter… Que de pathétisme… On en récolte que ce que l’on sème. Il n’était pas tombé sur la bonne personne. Oooh non ! J’entrepris alors de jeter le morceau de voir loin de lui après l’avoir bien éraflé au niveau du cou et de ma main libre l’empoigna violemment. Visiblement il ne devait pas s’attendre à ce qu’un aussi petit gabarie
que moi ait autant de force à l’entente du cri étouffé qu’il poussa.



Je commençai donc à m’amuser avec ma lame en déchiquetant tout d’abord son t-shirt usé d’avoir été tant porté puis m’attardai sur son torse, le lacérant de part et d’autre. Une fois ceci fait je le laissai tomber au sol, léchant le sang sur la lame pour ensuite la ranger dans son étui. Après quoi, je me positionnai au dessus de lui, le regardant. Qu’est ce que je pouvais aimer voir la souffrance… Avant de me retirer je le pris par les cheveux et
fit frapper durement sa tête au sol, mais pas assez pour le faire devenir inconscient. Ce n’aurait pas été marrant sinon… Je fis ensuite volte
face en direction de ma camarade.



« Tiens je te laisse un peu t’amuser aussi, je pourrai te prendre en photo comme ça »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lymle

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 23/07/2010
Age : 26
Localisation : Je te dirais pas !

MessageSujet: Re: Photo, rencontre et sadiques ( Suite pv Lymle)   Jeu 29 Juil - 1:10

L'odeur de sang remontait aux délicates narines de notre petite photographe. Aï lui avait fait montrer son arme, un wakizashi extrêmement aiguisé en lui demandant si c'était beau. Lymle n'en avait jamais vu, mais elle trouvait cela assez ingénieux de torturer Akihito avec. Aï sortit la première, en prenant le soin de cacher son arme dans sa jupe et fit signe à Lyl de ne pas bouger pour le moment. Lymle voyait sa future amie sous un autre jour. Elle marchait en direction de l'homme saoul d'une façon attractive, en ondulant légèrement, pour attirer le regard d'Akihito vers elle.

« Salut toi, c’est bizarre de te voir là… »

« Bah c’est un peu mon coin ici… »

Lymle n'entendit pas toute la conversation, tellement son envie de photographier l'obsédait. Aï retira son haut d'uniforme, laissant apparaître un tatouage magnifique et des cicatrices récentes. Elle commença à se coller à lui, jetant un discret regard à Lymle. Parfait pour une photo. Elle alluma son appareil et flasha son objectif. Finalement, Akihito s'énerva, et brisa une bouteille pour mettre un bout tranchant sur le cou pâle d'Aï. La jeune fille dégaina à son tour. Elle dit à Lymle de s'en donner à cœur joie, et bien évidemment cette dernière ne rechigna pas à la tâche. Akihito se mit à pleurer comme un nourrisson, ce qui donnait encore plus une envie de meurtre à Lyl. Comment un homme de son âge et de son gabarit pouvait t'il pleurer face à deux filles poids-plumes ? Dégoûtant. Aï le lacéra, jusqu'à ce que son torse ne soit plus qu'une masse informe de chair à vif, saignant abondamment. Le plaisir dans la douleur, voilà une chose qui motivait Lymle et lui faisait se sentir en vie. Aï laissa tomber l'homme tête la première, mais ce dernier ne sombra pas dans l'inconscience. Elle se retourna et posa son regard sur Lyl.

« Tiens je te laisse un peu t’amuser aussi, je pourrai te prendre en photo comme ça »


Voilà une idée qui enchantait Lymle. En temps normal, elle n'aurait jamais prêté son appareil, mais Aï était une exception. Elles allaient pouvoir continuer leur petit jeu pervers/sadique et admirer la souffrance à son summum. Elle rendit son appareil à Aï, en échange celle-ci lui prêta son wakizashi. Lymle, debout face à Akihito, l'attrapa par les cheveux, et le mit en position du tailleur. Il perdait beaucoup de sang, certes, mais était toujours conscient. Elle lui fit ouvrir la bouche et tira sur sa langue. Elle entailla la chair, laissant couler à flot le sang.

« Comme ca, tu ne sentira plus le goût de l'alcool. » dit t'elle, les yeux emplis de haine, et probablement de folie.

Il ne pouvait même plus hurler. Lymle jubilait, mais pour elle ce n'était pas encore assez. Elle prit ses poignets et coupait légèrement, de façon à éviter les veines, pour ne pas le tuer. Pour l'instant... il était sur le point de sombrer dans l'inconscience. Lymle le frappa plusieurs fois au visage, lui brisant le nez, la mâchoire, et quelques dents tombèrent à ses pieds.

« Ne meurs pas maintenant, c'est pas drôle... » lui susurra t'elle à l'oreille d'une voix enfantine.

Il essayait de parler, mais n'y arrivait pas. Lymle le trouvait pathétique. D'habitude, ses « exploits » résistaient un peu plus longtemps. Lui était faible, et sa vie ne servait à rien. Elle rendit le wakizashi à Aï. Elle se mit alors a enfouir ses petites mains dans son torse, faisant s'ouvrir les plaies au maximum. L'expression « les tripes à l'air » résumait bien cet instant. Sa respiration n'était plus qu'un râle étouffé, et Lymle était couverte de sang. Il gisait dans une véritable mare de sang, de chair et d'organes. La fillette lui mit un coup de pied et il s'écroula en une seconde. Elle s'examina quelques secondes et s'adressa a Aï.

« Ho non, je me suis toute salie ... » lui dit t'elle d'une voix claire, presque innocente.

Ses pulsions se calmèrent, et elle retrouva son état habituel de petite fille calme. Elle tourna les talons, récupéra son appareil chéri, sortit un Twinkie et commença à l'entamer, laissant le corps mutilé d'Akihito derrière elle. Aï allait probablement l'apprécier, après l'expérience qu'elles venaient de faire toutes les deux. Lymle était pleinement satisfaite. Elle comptait bien remettre cela, avec Aï bien entendu, et jouer encore plus ….


[/font]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Photo, rencontre et sadiques ( Suite pv Lymle)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Photo, rencontre et sadiques ( Suite pv Lymle)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» photo de gérouville
» une photo de faiblesse!!!
» Reportage photo sur les makis de madagascar
» PHOTO HONVILLE
» URGENT! TJS PERSONNE PR 7 beaux vieux minous suite décès, 67

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Man'zen School : l'antre des délinquants :: Man'Zen Outside :: La zone marchande :: Les fontaines et le jardin zen-
Sauter vers: