AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Talons , de fil en aiguille ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tenshi Sei

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Talons , de fil en aiguille ...    Sam 17 Juil - 22:36

Son téléphone sonna alors qu'elle était dans sa douche matinal , genre six heures du matin. Bah voila , ca commençait. Elle allait le bousiller ce machin , toujours à biper à des heures de dingue. C'était qui encore le cinglé qui .... Sa main humide attrappa le téléphone, dans un quart d'ouverture de douche et elle lut ) travers le carreau. Ah... le parrain... Aller chercher un type au commissariat et le sortir de ce trou, sans ennui et sans que les agents ne posent soucis.

Ah , première option , elle pouvait y mettre une bonne dose de nytro , un peu de C4 et tout peterait net , pas de témoin...et ... ouai mais le type en question mourrait avec les autres . Un prof en plus... quoi non monsieur on ne tue pas les collègues. Quoi? ok ... elle l'avait deja fait . Oui mais non. Pas là , et puis elle avait la flemme d'aller chercher les explosifs au lycée. Merde le téléphone , qui tomba net dans l'eau des chiottes juste à coté . A bordel !!! Le bidet à pied c'était comme des chiottes pour elle, ca en avait l'apprence, meme si elle ne s'en servait jamais. PUTAIN DE BIDET ! SON TELEPHONE!!! Du coup , elle avait juste vu un nom : Moïra... Bon bah , elle allait aller chercher monsieur Moira....

Elle sortit , comme à son habitude, inhumainement froide, faisant les choses parce que le devait et non parce qu'elle en avait envie. Aucun caprice, aucune envie , elle avait appris a grandir sans rien , elle ne connaissait pas autre chose. Elle poussa la porte de son armoire de ses longs doigts de russe de 1 m 80 , et noua sa tignasse blonde, sur le dessus de sa tete , magnifiquement , laissant une grand meche avaler la moitié de son visage , sur le coté droite , une grand cicatrice qui lui faisait la machoire le devant de l'oreille et remontait sur le front. Aucun homme n'aimait . Aucun... Elle se baissa , et se maquilla avec précision , Ses yeux sombres et prédateurs en disant longs sur son passé de rouskov.

De ses mains fines et trés habiles et précises, elle enfila des sous vetements legers, une paire de bas , sombres, sans les filer de ses ongles meurtriers , et passa une jupe violine fendu sur la cuisse droite, un corset noir et prune en dentelle , par dessus lequel elle passa une veste de tailleur court et parfaitement ceintré... Une heure de preparation pour un cinglé moche et gras, elle en était sure, mais les ordres étaient les ordres.

Elle pris les clefs de sa voiture , calla une couteau dans son porte jartelle , et enfila ses talons aiguille noir cirés, une arme atroce avec les jambes de gazelles qu'elle avait . C'était une arme à elle seule remarquez. Besoin de rien de superflux, meme a poil , tous succomber de souffrance ... On ne lui avait jamais rien montrer d'autre. En moins de dix minutes, elle fut au commissariat et ne laissa pas les officiers indifférents sur son passage. Elle le savait , elle meprisait tous ces vicelards, mais il fallait dire qu'elle était trés enviable. Elle posa les coudes sur le comptoir d'un des officiers et lui fit du charme pendant un quart d'heure pour voir le dossier du gars ... Elle en apprit un bon bout sur lui , et fut conduite à la cellule du futur professeur de man'zen et ses talons ressonnèrent dans le couloir , suivant le garde ( que mon rpgiste d'en face se faire un plaisir de jouer )


" Mr Moyila klistal , Je souis votl contact de Man'zen." avec un fort accent russe en s'avançant vers la grille .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krïstall Moïra

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 16/07/2010

MessageSujet: Re: Talons , de fil en aiguille ...    Dim 18 Juil - 0:11

-EH SAC A MERDE!!

la voix avait resonnée puissemment dans les oreilles encore endormies de Kriss. s'etait ensuivi le son aigue et enervant de la matraque contre les barreaux forca le detenu a ouvrir ses yeux démoniaques. une lueur assassine brillait dans ses pupilles.

-EH, J'TE PARLE SCARFACE!!
-ouvre encore ta gueule et j't'assure que j't'arrache ta machoire sale enculé!!

la voix eraillée et mal reveillée semblait avoir eu raison de la voix criarde et hautaine du garde qui ne retorqua rien! en revanche le cliquetis metallique fut assez annonciateur d'un passage a tabat. Krïstall se redressa donc et s'assit sur son lit. Il fixa le gardien d'un regard mauvais tandis que celui ci s'affairait a trouver la clé de la cellule. Le badaut remarqua le regard meurtrier alors qu'il allait rentrer le morceaux de metal dans la cellule, mais se ravisa! il le croyait encore couché, et connaissait sa reputation. Kriss n'etait pas du genre a envoyer ce genre de menaces en l'air, et puis, il avait deja arraché assez de machoires a main nues pour en faire sa specialité! il se ravisa donc et raccrocha donc les clés a sa ceinture. et c'est donc d'une voix toujours criarde mais quelque peu hesitante que le gardien parla tout en jettant des vetements a travers les barreaux.

- Bon... habille toi, tu degages d'ici aujourd'hui!

puis il tourna les talons et disparut dans les couloirs sombres de l'unité carcerale! le détenu resta la quelques instants, les sourcils froncés, a tenter d'assimiler l'info! il sortait ? m'enfin bref, au bout de quelques instants il stoppa toutes reflexion et enfila le pantalon que l'on venait de lui fournir, mais resta torse nu. il attrapa son drap et commenca a l'enrouler autour des barreaux des fenetres puis il y attacha egalement ses pieds, et ainsi, en suspension, la tete a l'envers, il se mit a faire des abdos!

c'est au terme d'une enieme serie de cents abdos qu'il entendit des talons aiguilles resonner dans les couloirs. il haussa legerement un sourcil interrogateur, surement une nouvelle, et il s'en foutait! il reprit donc une nouvelle serie d'abdos dans laquelle il fut stoppé par une voix feminine. apperement, la blonde etait envoyée par l'ecole qui voulait l'embaucher! il se detacha donc les pieds et redescendit sur terre. il s'approcha ensuite des barreaux tout en essuyant sa sueur. il la fixa dans les yeux tandis que le gardien s'affairait a ouvrir la porte de la cellule. Une fois ceci fait, il aggripa la chemise qui etait sur son lit et l'enfila, et fit de meme avec la longue veste au col a fourrure puis sortit. une fois aux cotés de la fille il la fixa a nouveau, une russe.... et elle etait egalement bien balafrée.


-Bon, on bouge? ou on reste la a se tripotter?




Dernière édition par Krïstall Moïra le Dim 18 Juil - 14:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tenshi Sei

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Talons , de fil en aiguille ...    Dim 18 Juil - 9:10

Se tripoter ? Eh bah ... ca commençait bien. Elle ne laisserait certainement pas ce cloporte de taulard la ploter , elle qui avait fait l'armée durant des années sans jamais se faire toucher par un seul soldat ou officier, c'était pas maintenant que ça arriverait. Il lui peterait les genoux à mains nues s'il fallait. Son regard s'assombrit . Ce nain osait la critiquer alors qu'il était haut comme trois pommes , et musclé comme ... ok , il était plutot pas mal , si on prenait en compte que les hormones de la grande femelle russe était complètement inhibé , et qu'il aurait fallu les réveiller violemment. La principale cause était qu'elle refusait tout contact. Partant de là , c'était bien évidemment difficile de faire une truc sexuellement rentable. Elle ne se souvenait plus vraiment ... ca remontait à plus de dix ans alors bon...

Elle se décala de la porte pour laissai la grande gueule passer et une petite croix invisible bien noire apparut sur l'angle de son front a moitié découvert. Elle revait où il venait de lui mettre la main au cul. Cet ignard d'officier de police. Pas sortir le couteau , gentille Tenshi ... pas manger. Non , elle n'était pas violente . Puis une deuxieme fois avec pressage de fesse par un second qui passait. La c'était trop . Elle se retourna , choppa le type à la gorge et le plaqua d'un mur tendu au mur sans un mot , le fixant d'un regard froid et reprobateur.


" Lecommence et j'te fais bouffer tes couilles..."

Tout en charme la belle . Elle le lacha instantanément , le laissant pétrifié, et jeta un regard calme et autoritaire au nain.


" O-n'y va...Et pas d'emblouill' ...J'ai pas envie de te coulir aplés ok..."

Elle parlait sans le regarder. Cette femme était hallucinante de charisme et de beauté, mais c'était une horreur de sociabilité. Elle s'en fichait . Ca lui allait. Elle n'avait pas besoin des autres... enfin , c'est ce qu'elle croyait. Ils sortirent du commissariat aprés qu'il ait rapidement recupéré ses effets personnels , et qu'elle eut signé une décharge au nom du lycée, puis la berline noire magnifiquement chromé apparut dans le parking couvert sans aucun complexe.


" Monte..." ordonna-t-elle en faisant clignoter la sécurité, figurant laquelle c'était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krïstall Moïra

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 16/07/2010

MessageSujet: Re: Talons , de fil en aiguille ...    Dim 18 Juil - 17:04

oulah, pas commode la blondasse!! la petite vanne avait pas l'air d'etre tres bien passée... pour ce qu'il pouvait en avoir a foutre! il la regarda d'un air qui pouvait paraitre mauvais, mais bon, c'etait son air normal! Son attention etait quelque peu attirée par la cicatrice de la blondasse russe sans la regarder directement, et inconsciemment sa main gauche vint a caresser doucement sa cicatrice cruciforme tandis qu'elle menacait un des gardiens! l'autre allait reagir mais Kriss lui colla une simple baffe d'un revers de cette meme main gauche ce qui laissa l'abrutit sur le carreau! Oui, il n'etait pas grand, c'etait indeniable, mais il n'etait pas en reste au niveau puissance brute! une fois la p'tite bafouille donnée, il s'avanca d'un ou deux pas et posa sa main sur l'epaule de la russe!

-On va p'tet eviter de faire un massacre ici, j'viens de sortir, c'pas pour retourner direct en taule!

lorsqu'elle le vilipenda, il se retint de retorquer quoi que ce soit et se contenta de pincer les levres en baissant la tete et levant les bras en signe d'accord. il se gardait bien de le dire, mais il allait pas fuir celle qui le sortait de prison apres 19 ans! si il n'avait pas été aussi antipathique, il l'aurait probablement prise dans ses bras pour la remercier, mais c'etait pas vraiment son genre! Il la suivit donc dans les couloirs, et jusqu'au parking! ils furent accompagnés par les cris des autres detenus ainsi que des insultes et des menaces a l'egard du balafré qui s'en battait royalement les joyeuses. Il soupirait en entendait de telles futilités, car il faut dire qu'il avait deja botté le cul de presque tout les collocataire de cet etablissement!

Il put recuperer ses effets personnels.... qui n'etaient pas bien nombreux, hormis sa carte d'identité, il n'y avait que des souvenirs de son enfance. il n'en recupera que deux, une photo de sa mere ainsi qu'une boucle d'oreille noire tribale ayant egalement appartenue a sa mere! c'etait la derniere chose qu'elle lui avait donné lors de sa derniere visite, quelques heures avant de s'ouvrir le ventre. il porta sa main a son oreille gauche, encore intacte. de sa main droite, il empoigna la boucle d'oreille et se transperca l'oreille pour l'accrocher. il ne sourcilla meme pas tandis que le sang se mettait a couler legerement; il savait que normalement ca se faisait pas comme ca, mais on va dire poliment qu'il s'en branle un peu! il essuya vite fait le filet de sang et se dirigea vers la sortie en passant devant la blonde qui semblait s'impatienter. chemin faisant, il plia la photo et la placa dans la poche interieure de sa veste, avec sa carte d'identité.

une fois a la voiture, il monta coté passager aussitot qu'il eut entendu le *bipbip* caracteristique de l'ouverture centralisée de la berline. Une fois qu'ils eurent démarrés, il repassa vite fait la main a son oreille ou le sang avait coagulé. il arracha la petite croute bordeau/marron en grattant legerement avec son ongle et en l'envoyant valser d'une pichenette par la fenetre.

-Eh, la blonde! tu connais mon nom et t'es mon contact, c'est bien beau, mais la moindre des choses ca serait de te presenter aussi nan?!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Talons , de fil en aiguille ...    

Revenir en haut Aller en bas
 
Talons , de fil en aiguille ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gants de velour et Talons aiguilles
» Recontre ... [Reflet]
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» Goraz Brorotras (le nain contrebandier)
» Robes , Vestons & Talons Hauts [ PV ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Man'zen School : l'antre des délinquants :: Man'Zen Outside :: GVT's district :: Le commissariat-
Sauter vers: